Après La Rochelle (France), Montréal (Canada), New York (USA) et Spa (Belgique), Kinshasa s’apprête à accueillir la première édition africaine des Francofolies !


Au travers de ce label de festival musical reconnu internationalement, Kinshasa se profile comme l’écrin parfait pour l’avènement du plus grand évènement musical de l’histoire de la capitale… et l’un des plus importants rendez-vous culturels d’Afrique centrale.

 

Portées par des valeurs résolument progressistes et universalistes, les Francofolies de Kinshasa ont l’ambition de créer de nouveaux ponts culturels, économiques et touristiques entre la République Démocratique du Congo et le reste du monde tout en permettant le développement local de projets liés à l’expression musicale et artistique et la formation technique.

 

A côté de sa valeur humaine ajoutée, le festival entend également être une formidable caisse de résonance pour l’image internationale de la RDC - loin des clichés misérabilistes - sous le regard des partenaires médiatiques qui soutiennent la démarche dont France Télévisions, France 24, la RTBF, RFI, TV5 Monde et TRACE TV... dont nous attendons d'ailleurs une centaine de journalistes présents.

 

Les Francofolies de Kinshasa veulent donc incarner une vision résolument positive et volontariste de l’Afrique noire, prête à faire de cet événement international la démonstration de son génie musical et de son incroyable sens de l’accueil !

 

Au-delà des attaches personnelles et affectives des promoteurs du festival avec la cité kinoise.

Kinshasa s’est rapidement imposé comme le premier choix pour l’organisation de premières

francofolies africaines.

 

Après des repérages préliminaires au Maroc et au Sénégal, la capitale congolaise a finalement pris le dessus, forte de son statut officieux de « capitale de la musique en Afrique » et de son imparable sens de la fête !

 

 

 

 

 

 

 

Jean STEFFENS

Promoteur des Francofolies de Kinshasa

Le projet

LES FRANCOFOLIES ... UN LABEL MONDIAL !

Fondées en 1985 à La Rochelle (France) par le regretté Jean-Louis Foulquier, génial visionnaire et

véritable orfèvre du monde de la culture et des médias, les Francofolies ont rapidement rencontré un

succès public et critique avant que le concept ne s’exporte internationalement.

 

Après Montréal (400.000 spectateurs) et Spa (200.000 spectateurs), le label a connu des incursions dans des destinations francophiles (New-York, Berlin, Buenos Aires, ...) et à travers toute la francophonie (en Suisse, notamment) … à l’exception, jusqu’alors, du continent africain !

 

KINSHASA, LES RAISONS D’UN CHOIX

 

Au-delà des attaches personnelles et affectives des promoteurs du festival avec la cité kinoise.

Kinshasa s’est rapidement imposé comme le premier choix pour l’organisation de premières

francofolies africaines.

 

Après des repérages préliminaires au Maroc et au Sénégal, la capitale congolaise a finalement pris

le dessus, forte de son statut officieux de « capitale de la musique en Afrique » et de son imparable

sens de la fête !

© 2015 AFRODIZIAK ASBL.

  • Facebook B&W
  • Twitter B&W
  • YouTube B&W
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now